CrossFit CP95

Téléphone : +33 9 83 54 23 12 Email: contact@crossfitcergy.com

On parle de nous dans le journal "Le Parisien" !

Combiner des mouvements d’haltérophilie, d’endurance et de gymnastique. Voil&agra...
18 Septembre 2015
Image : On parle de nous dans le journal
Box CP95 18 Septembre 2015 Aucun commentaire

On parle de nous dans le journal "Le Parisien" !

Combiner des mouvements d’haltérophilie, d’endurance et de gymnastique. Voilà un défi qui séduit de plus en plus de Français. Ces passionnés ont rendez-vous ce dimanche au Hall Saint-Martin de Pontoise, transformé pour l’occasion en temple du CrossFit (lire ci-contre).

Ce mot anglais est une contraction de cross et fitness, que l’on pourrait traduire par « entraînement croisé ».

Marque déposée par un Américain depuis le début des années 2000, le CrossFit est avant tout une technique d’entraînement. Intense et complète. « C’est d’abord un mode de vie, avec une alimentation correcte pour donner une bonne énergie à ton corps, prévient d’emblée Frédéric Ollivier, coach et gérant du club CP 95 à Osny. Ensuite, la discipline mélange des mouvements d’haltérophilie, de gymnastique et d’endurance. Mais basés sur des gestes basiques, qui aident au quotidien, comme soulever ou pousser des charges. Le tout avec une technique correcte pour ne pas se faire mal. J’étais, par exemple, très doué pour l’haltérophilie, mais j’avais mal aux épaules en portant mon enfant ! Le CrossFit m’a permis de mieux maîtriser mon corps.»

Contrairement aux apparences, le CrossFit est destiné à tous, en adaptant les mouvements et les charges. « La gymnastique t’apprend à bouger, à maîtriser ton corps, et l’haltérophilie à maîtriser un poids dans l’espace », précise Alvaro Monterrubio, coach et kinésithérapeute. Il a ouvert un club au Plessis-Bouchard voici plus de deux ans.

Il existe aujourd’hui plus de 150 « box » (« boîtes » en anglais) - nom des lieux d’entraînement, dont deux val-d’oisiennes. Accompagnées par un troisième club, CrossFit Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), et une marque de vêtements spécialisée, elles ont décidé de créer une compétition régionale, ouverte à tous pour promouvoir au maximum leur nouvelle passion. « Le CrossFit est encore petit. On fait tout pour que cela se développe. Nous aimerions gagner en légitimité, notamment par rapport aux clubs de fitness traditionnels. La discipline est encadrée par des entraîneurs diplômés », souhaite rappeler Frédéric Ollivier. Tractions, pompes, tirages, soulevés de terre… Rien qu’en regardant, vous risquez de transpirer ce dimanche.

Un salon ouvert à tous et 80 athlètes en compétition

Ce dimanche, le Hall Saint-Martin de Pontoise se transforme en temple du CrossFit. Avec 1 600 m² dédiés à la compétition et 900 autres à des stands d’exposition, les visiteurs auront de quoi s’occuper. Un stand de découverte sera même encadré par un coach.

Sur le plan sportif, 80 athlètes de dix clubs franciliens représentants six départements (Val-d’Oise, Yvelines, Paris, Sein-et-Marne, Essonne et Hauts-de-Seine) vont s’affronter sur plusieurs épreuves. Comme le souhaitaient les organisateurs, il s’agit d’une compétition intermédiaire, destinée à des sportifs n’ayant pas encore le niveau pour viser les événements officiels sur le plan national et continental. « On voulait mettre en avant ceux qui font vivre le CrossFit au quotidien. Il y a deux hommes et deux femmes, dont un master (NDLR : plus de 40 ans) dans chaque équipe. Cela va permettre de montrer la diversité du CrossFit. Le niveau reste exigeant pour conserver un côté spectaculaire », détaille Frédéric Ollivier, patron de CP95, club situé à Osny.

Ce dimanche, de 8 heures à 19 heures, au Hall Saint-Martin, 1, rue Pierre de Coubertin, Pontoise. Entrée gratuite.

 

Source: http://www.leparisien.fr/ableiges-95450/le-crossfit-veut-se-faire-un-nom-a-pontoise-18-09-2015-5104535.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F